• Silence sur le pavé

    L'ombre sur le pavé s'étend

    comme un éventail

    qui chasse les insectes

    des peaux irradiées

    contre les fruits gâtés de l'ennui

    j'aimerais un souffle d'alcool

    sur ma gorge enfouie

    sous le cache col du désir

    Il ne me reste que ton silence

    salve de pétales sur le tapis de mes mots


  • Commentaires

    1
    alain
    Samedi 2 Mai 2015 à 21:45
    Hermétique et puis la bizarrerie des deux dernières phrases: une douceur comme une "j'm'en fouterie", un soulagement...
    2
    Lundi 4 Mai 2015 à 13:03

    hermétique, sans doute, comme une ombre étirée, dont on ne voit pas l'original. Merci de ton passage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :