• Où est Charlie

     

    leurs yeux sont enterrés

    leurs dessins constellés

    leurs paroles lacérées

    transmutées en ombre

    au pays des hommes debout

    à la barbe d'Allah

    là où dansent les voiles

    des chiures de balles

    Le soir

    aura les yeux limpides de l'aube

    un jour de pluie

    du sable noir

    des déserts d'Allah

    vole en tourbillons

    dans les consciences

    au pays des âmes libres

    flammes dansantes

    épiphanie d'étoiles


  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 11:43

    Bonjour Agnès, il y a dans la cruauté quelque chose d’insaisissable, beaucoup de gens le ressente, je pense. Hier, nous avons beaucoup parlé avec ma douce et de ne rien entrevoir autre que la tristesse et la crainte mélangées. Et en messages courts, avec Dominique, Annick, Catherine et avec Mohamed, de son message convaincu de paix et sa peur de l’amalgame, nos incompréhensions évidentes. Les prophètes, s’ils existent, doivent avoir de l’humour, hier comme aujourd’hui, ils doivent pleurer. Merci pour ce texte…

    2
    Samedi 10 Janvier 2015 à 10:38

    merci à toi d'^etre passé ici. Il est important de partager dans ce moment de deuil et d'incompréhension, la parole doit circuler, encore et encore.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :