• Les peaux migrantes - nouvelle

    Un voyage se passe de motifs, il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même. On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt, c'est le voyage qui vous fait ou défait.

     

    Nicolas Bouvier, L'Usage du Monde

     

    Pour reprendre une citation de Nicolas Bouvier à mon compte...

    Le sentiment amoureux se passe de motifs, il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même… On croit qu'on va faire l'amour, mais bientôt, c'est l'amour qui vous fait ou défait.

     

    Hier, j'ai fait l'amour avec Taras, le mouvement de ses hanches s'accordait parfaitement au mien. Je suis profondément amoureuse de Taras. La genèse de nos regards échangés m'a fait l'effet d'une mise en abîmes… La première fois que j'ai l'ai vu, j'ai lu dans ses yeux le désir de mon désir… Nous étions comme deux miroirs l'un en face de l'autre, scrutant nos âmes à nous donner le vertige. Oui, le vertige, avec un grand V, celui qui nous incite à sauter dans le vide, sans élastique ni filet.

    Taras est un Rom des Balkans, il a été torturé par des ordures avant de s'exiler dans notre pays, au péril de sa vie, pour devenir un sans papiers. Je l'ai rencontré lors d'une conférence sur le droit d'asile, et son regard a croisé le mien. Son exil a rejoint mon exil intérieur… Comme un point d'ancrage à mon errance affective.

    Je suis profondément amoureuse de Taras et son visage troue l'espace intérieur de nos songes. À chaque seconde où je pense à lui, une fulgurance parcourt mon échine comme une décharge électrique, libérant en moi des kilovolts d'énergie de bonheur. Il est devenu mon point de départ et mon but, mon alpha et mon oméga, mon ultime ancrage à la vie…

    Mon corps presque fané maintenant éclot, fleurit, palpite sous ses mains.

    Je suis profondément amoureuse de Taras.

    Hier soir nous nous sommes aimés.

    De grands coups ont été frappés à la porte.

    La police est venu le chercher.


  • Commentaires

    1
    Alain
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 22:54
    Le voyage de l'amour m'a défait...
    2
    Lundi 8 Décembre 2014 à 19:18

    retricoter à la laine du quotidien, par le biais des mots et de la poésie....

    3
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 11:41

    Superbe texte

    4
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 17:20

    merci Reverrance, je suis ravie que ce texte te plaise.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :