• Les chevaux valsent

    Les chevaux dansent

     

    une valse intime

     

    sur l'horizon

     

    et leurs naseaux

     

    insufflent le vent

     

    sur le voile incertain

     

    de nos corps chavirant

     

    dans la brume chaude

     

    sous leurs sabots

     

    un mirage de sable

     

    vient troubler la torpeur

     

    du désert.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Juillet 2015 à 15:00

    Un bijou

    Un pur délice! ...

    2
    Lundi 13 Juillet 2015 à 15:41

    c très beau. il y a ce flottement en filigrane du mot viens tout au long du poeme, ca sonne comme une invite. et puis les images, du cheval terrestre qui danse au bateau qui chavire, ploufff, pour terminer dans les brumes et le mirage, toutes les transmutations y sont, sourire. corps mêlés, dans tous les sens de la figuration.

    3
    Lundi 13 Juillet 2015 à 18:37

    oh merci pour ces commentaires !

    oui, Wen, j'ai essayé de traduire quelque chose de sensuel dans ce texte... malgré ou grâce à la chaleur écrasante.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :